top of page

BCAS répond à l'annonce du gouvernement concernant le soutien aux employés noirs de la fonction publique


Le directeur exécutif du BCAS, Nicholas Marcus Thompson, et le directeur de la défense des droits, Alain Babineau, lors d'une conférence de presse à Ottawa.
Le directeur exécutif du SRCN, Nicholas Marcus Thompson, et le directeur de la défense des droits, Alain Babineau, une conférence de presse à Ottawa. Photo de Blair Gable

OTTAWA, le 21 février 2024 – Le SRCN reconnaît la récente initiative du gouvernement visant à soutenir les employés noirs. Malgré ces mesures visant à lutter contre le racisme systémique au sein de la fonction publique du Canada, d'importantes préoccupations subsistent et pourraient entraver le succès de ces initiatives.


Les 5,9 millions de dollars alloués au Programme d'aide aux employés (PAE) sont insuffisants, compte tenu des besoins considérables mis en évidence par le recours collectif Thompson et des promesses non tenues du gouvernement depuis 2021 de fournir un soutien en santé mentale aux employés noirs. La création d'un programme de santé mentale pour les Noirs en réponse au procès souligne la demande critique de services adaptés à la culture. Pourtant, le déni de discrimination du gouvernement dans le procès contraste avec ses actions, comme en témoignent les motions de licenciement d'employés noirs soulevant des préoccupations en matière de racisme et les dépenses de plus de 10 millions de dollars en litige. Nous exhortons le gouvernement à régler le procès et à lutter sincèrement contre le racisme et la discrimination dans la fonction publique.


En janvier 2023, au cours d'une première phase du programme de santé mentale, des employés noirs du Secrétariat du Conseil du Trésor ont été licenciés après avoir soulevé des préoccupations concernant le racisme anti-Noirs dans le programme. Le gouvernement du Canada doit faire preuve de responsabilité et de transparence dans ses efforts pour lutter contre le racisme et la discrimination systémiques envers les Noirs au sein de la fonction publique. L'approche actuelle de mise en œuvre du programme de santé mentale, marquée par le manque de cadres supérieurs noirs occupant des postes de direction et l'omission de consultations avec les réseaux d'employés noirs et les syndicats, indique un problème plus large de discrimination systémique.


En outre, les détails obscurs sur le groupe de travail qui dirige le Plan d'action pour les employés noirs de la fonction publique, qui aurait été dirigé par une personne non noire, soulèvent des inquiétudes quant à sa capacité à relever efficacement les défis uniques auxquels sont confrontés les employés noirs de la fonction publique. Nous exhortons le gouvernement à créer une Direction de l'équité envers les Noirs bien soutenue et engagée à lutter contre le racisme envers les Noirs dans la fonction publique, à réévaluer la direction du groupe de travail, à consulter de manière significative les réseaux d'employés noirs et les syndicats et à augmenter le financement du programme de santé mentale. pour garantir qu’il répond aux besoins des employés noirs de la fonction publique.


BCAS s'engage à travailler avec le gouvernement pour garantir que ces initiatives répondent non seulement aux attentes des employés noirs de la fonction publique, mais qu'elles abordent également les problèmes profondément enracinés du traumatisme racial et de la discrimination systémique.


À propos du BCAS :

Le SRCN est une organisation à but non lucratif qui défend les droits des employés noirs de la fonction publique au Canada. Il réclame justice et changements systémiques pour éliminer le racisme et la discrimination au sein des services publics, en soutenant un recours collectif de 2,5 milliards de dollars contre la fonction publique fédérale du Canada pour des décennies de discrimination anti-Noirs.

Comentários


bottom of page